Les secrets d'une récolte de qualité


Si j'vous dis que j'ai découvert un domaine où se cotoient des figues, des framboises, des asperges, des vignes, un castel digne d'une princesse de dessin animé et une escape room dans un chai à barrique; mais aussi des confitures d'asperge (oui!), des eaux-de-vies, du nectar d'abricot (sacré "Meilleur nectar de Suisse"), ... Tu me crois?

... Alors tu devrais faire un tour chez les Caloz-Evequoz, à la Colline de Daval! Bertrand, Monique et leurs enfants sont les troisième et quatrième générations à se succéder à la tête de ce domaine atypique où l'amour du terroir (sous toutes ses formes), sert de moteur a leur belle aventure familiale. Un joyeux mélange de passion, oenotourisme, famille, agriculture, bed'n breakfast et viticulture, perché sur une petite colline sierroise.

Bertrand lui-même se définit comme un agriculteur avant tout. Il parle avec autant d'attention de ses abricotiers que de ses vignes. Il aime la nature. Sous toutes ses formes. C'était donc l'interlocuteur parfait pour m'emmener me balader entre ses ceps, y découvrir tous les petits secrets du réglage de la récolte.

Si tu as récemment fait un tour dans des vignes, tu as pu constater que les grappes sont bien présentes, formées et en grand nombre. Les baies sont encore très vertes, petites, dures et très très acides(si tu veux te laisser tenter à chaparder un grain, pense à ton estomac!). D'ici quelques semaines, tout le sucre contenu dans les branches va redescendre dans les baies. Selon l'expression d'ici, on dit alors que "la vigne tourne" (expression qui a encore plus de charme lorsqu'elle est prononcée par Bertrand et son accent de chez nous). Les grappes de raisin rouge passeront du vert au bordeaux et les grains de raisin blanc vont dorer.

Pour s'assurer que ses grappes puissent bénéficier du "meilleur du meilleur", il sacrifie alors la moitié d'entre elle, selon deux méthodes différentes:

  • Pour le blanc, il coupe environ la moitié de ses grappes, en laissera une par branche, l'élue! Elle profitera toute seule de tout le sucre contenu dans les branches, la petite veinarde.

  • Pour les rouges: Les grains du fond de la grappe étant plus acides que le sommet, Bertrand coupe ses grappes en deux pour ne garder que la partie la mieux exposée au soleil et supprimer ainsi une acidité qu'il ne souhaite pas retrouver dans son vin.

D'abord un peu étonnée et sceptique sur notre présence, Bertrand s'est vite rendu compte qu'on était tout aussi friands de déguster ses fruits que d'en découvrir le plus possible sur ce qui le fait vibrer. Il s'est pris au jeu et a plus qu'épanché notre curiosité en nous baladant à travers ses parcelles et en répondant à tous nos "Pourquoi?, Combien?, Souvent? Et....?". Il finit par nous accompagner (abricots à la main) visiter sa cave. On déguste sa réputée eau-de-vie à l'abricot... une merveille à la hauteur de sa célébrité! Et soudain derrière une porte...

Un magnifique chai vouté, dans lequel tu peux te faire enfermer avec une équipe et participer à une escape game insolite! Pas sûre que j'essayerai d'en sortir, personnellement... !

C'est au tour de Monique (et de son sourire tout plein de soleil) de nous accueillir sur leur petite terrasse de dégustation bien trop charmante, entourée par des murs de pierre, à l'ombre des feuilles de vigne... Bref, le genre de cadre que j'adoooore! Monique, c'est la gentillesse et la délicatesse. Avec sa douceur, difficile de l'imaginer dans le domaine de la viticulture, et pourtant! C'est sur les bancs de l'école d'agriculture qu'elle a rencontré son vigneron de mari. Elle n'aura pas attendu croiser son chemin pour avoir déjà choisi sa voie et acheté ses propres vignes à Chamoson! Ses parcelles "à elle" sont toujours travaillées par le domaine (sous la gamme "La Vouettaz"). Ce qui te permettra de déguster une petite arvine de Chamoson sur une colline sierroise.

Ma découverte du jour: Le charmont (Jamais entendu parlé!). C'est un croisement de cépage entre le chardonnay et le chasselas. Un cépage plus aromatique et plus riche en sucre que le Chasselas... je suis fan!

Le MONSTRE coup de coeur: Leur Davarone qui, tu l'auras compris, est produit de la même manière que l'Amarone italien. Mais en mieux, puisque c'est avec du raisin valaisan! (hé hé). Comme dirait mon frère "C'est un vin qui se boit à genou!".

Avec leur sens de l'accueil, ils organisent tout une flopée d'évènement durant l'année (des brunchs, des marches gourmandes, ... il n'en faut pas plus pour m'émoustiller!). Pour ne rien louper, tu peux suivre leur page Facebook.

Pour en découvrir plus sur les chambres d'hôte, la famille et la vie du domaine, tu peux jeter un oeil sur leur site internet.

Les trouver: Colline de Daval 5 - 3960 sierre

(ne regarde pas trop ton GPS une fois arrivé près du lieu. Suis les panneaux, ils sont plus fiables!)

Un petit coup de fil au +41 27 458 45 15

Ou un mot doux à info@collinededaval.ch

Arpenter le canton à la rencontre des hommes et des femmes qui font vivre notre terroir m’a fait découvrir à quel point ils aiment ouvrir leurs portes, dévoiler leurs secrets de production, partager leurs connaissances et anecdotes et bien sûr vous faire déguster le fruit de leur travail. Dans une cave valaisanne, on ne se sent jamais dérangeant ou envahissant. On est toujours reçu comme à la maison!

Si toi aussi tu veux vivre ton expérience au contact de nos vignerons, dans leurs vignes et dans leur cave tu peux participer à l’évènement « Au coeur des vendanges » qui se déroulera le 21 septembre prochain. L’encaveur de ton choix t’embarquera avec lui pour une journée de vendange (pépère), un apéro-planchette entre les échalas, puis te fera découvrir le travail à la cave avant de partager ensemble une raclette. C’est l’occasion unique de pouvoir te laisser guider par la passion qu’ils ont pour leur travail et de ressentir la magie qui opère dans nos vignobles valaisans! Après cette expérience, tu ne déboucheras plus jamais une bouteille de vin de la même manière.

Pour participer à cet évènement, c'est par ici: www.aucoeurdesvendanges.ch!

​​

Cet article a été réalisé en collaboration avec Les Vins du Valais. Grâce à leur confiance j’y ai écrit tout ce que je voulais et j’ai choisi moi-même les encaveurs que je souhaitais rencontrer. Un partenariat plein de passion qui vous permettra tout au long de cette année de découvrir les visages et les talents de notre canton, au fil du travail réalisé jusqu’aux vendanges.

#Hôtels #Engroupe #Cave

ÇA "VALAIS" LE DÉTOUR

REJOINDRE LA COMMUNAUTE !

Morard etc...  |  Route du Manège 42  |  1950 Sion

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon