Dégustation autour d'une fontaine



Aaaaaah Salgesch ! Ça reste définitivement l'un de mes villages valaisans préférés !

Je ne sais pas si c'est l'ambiance de ce petit village qui semble être hors du temps, loin de l'agitation des villes alentours, le fait d'être entourée de toutes ces vignes ou de tomber sur une cave (et un Mathier !) à chaque coin de rue, mais je m'y sens toujours si bien !


Ma sortie vinicole préférée de l'année est d'ailleurs le Printemps du Vin. Une journée où tu peux te balader de cave en cave au coeur du village à pied ou en petit train, déguster, rencontrer et grignoter. Note ça dans ton agenda !


Après plusieurs arrêts rapides à cette occasion, je me réjouissais de rencontrer enfin plus longuement Andrea et sa femme Felizitas, une grande dame du vin valaisan ! Et pour cause, en 1998, elle est devenue la première femme en Suisse à devenir technologue en vin au sein de la Confédération. Une pionnière connue et reconnue tant pour ses connaissances que pour la qualité de ses vins. Elle envoie du lourd, la dame !


Leur histoire commence sur les bancs de l'école de Wädenswil (le Changins de suisse allemande). Jeune tessinois issu d'une famille d'horticulteurs, Andrea tombe sous le charme du franc parler et de la douceur de Felizitas. A la fin de leurs études, il embarque sa douce pour installer leur petite famille à venir au Tessin. Mais... comme le dit Andrea :

Les femmes de Salgesch c'est comme un cep de vigne, bien trop difficile à déraciner !

C'est donc de retour sur le domaine familiale à Salgesch qu'ils prennent les rennes de la cave fondée Franz-Joseph, le grand-père de Felizitas en 1950. Comme beaucoup de famille de Salgesch, à l'époque ils partageaient leur labeur entre l'agriculture et la viticulture. Mais c'est finalement l'amour du vin qui l'emporte et l'ancienne grange est alors transformée en cave.


La famille Mathier a fait un travail de pionnier pour la viticulture naturelle qui a été pratiquée chez eux dès les années 1960, alors que la tendance biologique actuelle était encore loin bien loin d'être répandue. Le savoir-faire de la famille s'est bonifiée avec le temps, l'expérience et l'enthousiasme des nouvelles générations pour la nature et le bio.



Un petit tour dans les vignes nous permet de vite constater qu'effectivement, leurs vignes ont quelque chose de particulier. La nature y est omniprésente et leurs ceps gigantesques ressemblent à des massues d'homme préhistoriques ! Une particularité qui leur permet de travailler leurs vignes debout.


Andrea est très engagé pour la viticulture bio. Il n'hésite pas à accompagner les vignerons qui veulent sauter le pas !



La dégustation


Avec les normes des deux mètres à respecter, leur jardin est le lieu le plus propice à la dégustation à bonne distance ! On s'installe autour de leur petite fontaine avec le soleil couchant et Andrea en profite pour nous montrer leur potager, bio, bien entendu !

Tout comme dans leurs vignes, ils ont planté leur fruits et légumes dans un jardin surélevé afin de permettre à leur grand-mère de s'en occuper également. Du génie !




Leurs vins sont comme les propriétaires de la cave : Généreux et authentiques.

LE gros coups de coeur que j'ai eu parmi tous les vins sans faute qu'ils nous ont fait déguster est leur Heida élevée en fût de mélèze ! Et tu dois impérativement t'offrir le "Singularis", leur pinot noir de Salquenen... c'est juste la perfection !


Et attention, t'es pas prêt à ce qui va suivre : j'ai complètement craqué pour leur jus de raisin bio !


Il nous ont fait l'honneur de nous faire de déguster r vin qui sera lancé fin juin pour les 70 ans de la cave : le Cuvée3 (à prononcer "cuvée au cube") pour 3 cépages, 3 lieux et 3 générations ! Un assemblage de Cornalin, Pinot noir et Merlot vanillé comme je les aime. Je ne manquerai pas de t'informer de la date de sortie de ce cru exceptionnel et faudra pas traîner, il n'y en aura que 1000 exemplaires !



Les rencontrer


Tu peux déjà noter dans ton agenda la date du 21 novembre prochain, puisqu'ils organiseront une grande soirée épicurienne pour les 70 ans de leur cave !


Mais d'ici là, si tu veux faire une dégustation un peu plus intimiste, tu vas pouvoir découvrir leur impeccable sens de l'accueil et du partage en les contactant :

Sur le site internet : https://fjmag.ch/

Par téléphone au 027 455 17 57

Ou un petit mot à info@fjmag.ch


Santé l'équipe !



  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

Amanda Morard  |  Route du Manège 42  |  1950 Sion

ÇA "VALAIS" LE DÉTOUR

REJOINS LA COMMUNAUTE !