Au coeur des (presques) vendanges chez Magliocco.




Après avoir taillé la vigne en février chez Vincent Papilloud (avec du matériel pas du tout adapté)

Après avoir filtré le vin en mars chez Jean-Michel Dorsaz à la Cave du Grillon (et attaqué l'apéro bien trop tôt)

Après avoir crapahuté dans une vigne en reconstruction en avril chez les Dumoulins de la Cave l'Orpailleur (et rencontré le chamosard le plus bonnard de l'histoire du vignoble valaisan)

Après avoir appris l'ébourgeonnage de la vigne chez les Frangins Bagnoud en mai à Valençon (et pris une magistrale leçon de nature par deux vieux sages de 30 ans)

Après avoir effeuillé la vigne en en juin à Raron (et découvert mon diolinoir préféré de tous les temps)

Après avoir réglé la récolte en juillet au Castel de Daval (et être tombée amoureuse de leur "Davarone")

Après avoir suivi la maturité du raisin (bien trop tôt) en août chez Gaël Roten à Savièse...


IL EST GRAND TEMPS DE VENDANGER !

Ah non? C'est la nature qui décide?

Oui mais moi j'ai un planning.

Pis surtout on a booké l'event "Au coeur des vendanges" y'a déjà des mois en arrière!

Allo Mikaël Magliocco? Ça te dit que je vienne chez toi pour ne PAS vendanger?

On va quand même passer une chouette journée, tu dis?

Mais départ, alors!


Rendez-vous à la cave à 8h30

En admiration TOTALE avec son espace de dégustation qui mêle architecture, art et vin, tous les vendangeurs d'ici et d'autres cantons font connaissance autour d'un petit café/croissant. La cave Daniel Magliocco & Fils, c'est une vraie histoire de famille. On le comprend vite en dégustant les délicieux gâteaux maison de Paloma, la femme de Mikaël et en passant commande de nos cafés aux bambins de la famille, monstre enthousiastes de participer à leur manière à cette grande journée.





Mikaël nous fait alors un petit tour de sa cave. Pendant cette balade entre les vieilles pierres et les barriques, il nous fait fortement ressentir les vibrations de sa passion. Chez lui tout est amour de la nature, minutie, précision et respect de son raisin! Reconverti en bio depuis des années, il nous montre les techniques étonnantes qu'il applique pour tirer le meilleur de sa récolte et les stratagèmes qu'il utilise pour éviter de mettre plein de cochonneries par dessus.




Coup de coeur pour sa vieille cave voûtée, ce genre de lieux secret qu'on ne peut découvrir qu'en passant un moment privilégié aux côtés d'un encaveur. (Pourtant, il suffit de demander!)


La théorie, c'est fascinant, mais la pratique, c'est vachement plus fun! Il est temps de se rendre sur une de ses vignes de Saint-Pierre-de-Clages pour ne pas vendanger (!). Mikaël nous expédie entre les lignes pour récupérer quelques grains à droite à gauche qu'il presse ensemble pour analyser la quantité de sucre présente (et qu'on puisse constater qu'effectivement, ce n'était pas une peur qu'on bousille sa vendange, il faut encore laisser le raisin se gorger de douceur quelques jours!). Premier contact avec le réfractomètre pour la plupart des vignerons novices!





Afin que personne ne soit frustré et que chaque élève du jour d'ici ou d'ailleurs puisse rentrer chez lui avec un petit bout de vignoble, il nous propose de récolter quelques grappes de son chasselat, armé de nos sécateurs rouges gravés au nom de l'évènement. La générosité du bonhomme!


Place à la dégustation de ses crus!

Pour ce moment de partage, Mikaël nous a offert le privilège de nous faire découvrir un lieu familiale d'exception. Le genre de petit coin qui ne se trouve dans aucun guide touristique, le genre de luxe qui ne peut même pas s'acheter! Je te laisse constater par toi-même que je n'exagère pas du tout :





On en profite pour découvrir un peu mieux sa personnalité, car comme tu le sais, c'est la personnalité du vigneron qu'on retrouve dans ses bouteilles. Il nous raconte son évolution au fil de la reconversion bio, la manière dont sa femme s'implique dans son aventure (avec beaucoup de tendresse et d'admiration) et nous parle de ses vins avec beaucoup de simplicité et de pédagogie. Il nous fait même l'honneur de nous ressortir quelques anciens millésime qu'il garde pour les grandes occasions (On est une "grande occasion" et on est tous vachement touchés!)


A taaaable!

Après ce moment en petit comité, nous redescendons vers le coeur du village de Chamoson. Pour cette édition d'Au coeur des vendanges, l'Office du Tourisme a eu l'excellente initiative de proposer aux vignerons et vendangeurs de l'occasion, une repas en commun, au coeur du village. Juste... BRAVO !





Au menu: des produits du coin, des vins des vignerons du village mais aussi des rencontres, des monstres rires et de belles découvertes dans les verres... Le p'tit détail qui montre l'intelligence de nos encaveurs: Chacun se presse de faire découvrir les vins de ses collègues à ses propres vendangeurs. Ils sont comme ça, nos créateurs d'émotions oenologiques!


J'pourrais vous faire un pavé monstrueux pour vous décrire toutes les belles découvertes et les belles rencontres que génère cette journée autour du partage, de la pédagogie et de leur plaisir à nous ouvrir les portes de leur métier... mais je vous résumerai ça de manière simple et efficace: C'était que du kiffe, de djeu!


Mais vivement l'année prochaine, hé ! T'y seras?


#cave #engroupe

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

Amanda Morard  |  Route du Manège 42  |  1950 Sion

ÇA "VALAIS" LE DÉTOUR

REJOINS LA COMMUNAUTE !